“Tanger accueille Bantunani à bras ouverts”

suivre

Bantunani met à  l’honneur le Maroc avec le succès retentissant de son single Casablanca, il donne enfin la bande son du film légendaire . Le monde danse et chante Casablanca. Aujourd’hui à Tanger à l’hôtel Continental pour une dernière confidence à la presse locale, l’artiste présente les contours de son prochain album “.”Perspective

Pourquoi Tanger ?

” Il y a deux ans, j’avais reçu un chaleureux accueil lors de ma venue, alors, en dépit de la pandémie, je me devais d’honorer la demande de mes fans et de la presse en venant ici. Cette ville est à l’image de ce que j’aime dans les grandes villes marocaines, on y sent une forte concentration d’histoire, de culture et un parfum de nostalgie qu’on retrouve justement  dans le clip Casablanca.”

Depuis peu au Maroc pour découvrir un pays qu’il considère comme un moteur de l’Afrique, la star Afrofunk  continue d’affiner les dernières notes de son album avec des musiciens et artistes Marocains. Ainsi, il collabore avec le Maalem Abdenbi el Meknassi pour la convergence des transes Gnawa et Bantu sur une libre adaptation de Al Massir de Youssef Chahine qui devrait s’intituler “Rising song”et tente également une rare expérience avec les musiciens du conservatoire El Fida de Casablanca en évoquant le mystère de Aisha Kandisha.

Dans l’attente de sa prochaine rencontre presse au Radisson Blu à Marrakech le 14 novembre où il promet de dévoiler une partie de l’album à travers une rétrospective multimédia,on peut encore suivre Bantunani en écoutant ses deux premiers singles sur toutes les plateformes de musique :

Casablanca… Sunday can wait”

Une magnifique déambulation mélancolique sur fond de fête manquée, l’errance heureuse du dandy solitaire

مقالات ذات صلة